Les deux-roues motorisés dans le viseur de la police

Les deux-roues motorisés dans le viseur de la police

Genève - Mardi et jeudi, les pilotes de motos et scooters devront se tenir à carreau. Exemples d'infractions qui seront sanctionnées.

Ces 25 et 27 octobre, la police lance une campagne de sécurité routière visant les deux-roues motorisés. Toutes les infractions commises à motos ou scooters seront sanctionnées, affirme-t-elle sur sa page Facebook. «Des contrôles seront menés en divers endroits du canton, explique Chloé Dethurens, porte-parole de la police genevoise, sans toutefois en dévoiler davantage sur le dispositif déployé. Si nous avons décidé de communiquer sur cette opération, c'est pour ne pas prendre les conducteurs de deux-roues en traître», précise-t-elle.

Voici quelques exemples d'infractions qui retiendront l'attention des agents:

- Le non-respect de la signalisation lumineuse: 250.- francs.
- Ne pas rester dans une file de véhicule à l'arrêt: 60.- francs.
- Utilisation d'une voie de bus: 60 francs.
- Franchissement d'une ligne de sécurité (ou double): contravention.

«Si l'amende est payée dans les 30 jours, il n'y a pas d'émoluments», rappelle la chargée de communication.

La semaine du 31 octobre au 4 novembre, ce sera au tour des vélos et «assimilés» (ndlr: trottinettes, planches à roulettes, etc.) d'être dans la ligne de mire de nos pandores, durant trois jours cette fois-ci.

Par Aymeric Dejardin-Verkinder

Source : TDG

Les scooters poussent au clash Jornot et Barthassa...
Commission des pétitions - Rapport concernant notr...
 

Commentaires

Pas encore de commentaire
Invité
dimanche 15 décembre 2019